Zoulikha Bouabdellah

Née à Moscou en 1977, Zoulikha Bouabdellah a grandi à Alger avant de s'installer à Paris en 1993. Elle suit les cours de l'École nationale supérieure d'arts de Cergy-Pontoise et obtient son diplôme en 2002. Vidéaste et plasticienne, elle réalise en 2003 la vidéo Dansons, dans laquelle elle confond les archétypes des cultures française et algérienne en exécutant une danse du ventre sur l'air de La Marseillaise. La même année, son travail fait partie de la programmation Expérimentations dans les avant-gardes arabes à la Cinémathèque française. En 2005, elle participe à l'exposition-événement Africa Remix au Centre Georges Pompidou et est sélectionnée trois ans plus tard par la Tate Modern à l'occasion du festival Paradise Now! Essential French Avant-garde Cinema 1890-2008. Récemment, Zoulikha Bouabdellah a exposé au Mori Art Museum, au Brooklyn Museum, à la Menil Collection, au Museum für Moderne Kunst et au Centro Atlantico de Arte Moderno. Sous la forme d'installations, de vidéos ou de dessins, ses œuvres interrogent les icônes, les représentations dominantes, les motifs et les ornements en les confrontant aux dynamiques géopolitiques et à des problématiques globales liées aux conflits, à la sexualité ou à la place des femmes. Cette déconstruction du regard s'opère à travers une réflexion qui questionne la culture et la création, la production et l'industrialisation. Récompensées par de nombreuses distinctions, dont le prix Abraaj Capital Art Prize, le Prix Meurice pour l'Art Contemporain et la Villa Médicis Hors les Murs, les oeuvres de Zoulikha Bouabdellah sont présentes dans les collections de l'Ullens Center for Contemporary Art, du Centre Georges Pompidou, du Mathaf Arab Museum of Modern Art, du Museum Moderner Kunst Stiftung Ludwig, de la Barjeel Art Foundation ou encore du programme Art in Embassies. Aujourd'hui, elle vit et travaille entre Casablanca et Paris.